user_mobilelogo
Année QUIMPER CERAMIQUES DANS LE MONDE
1700   La manufacture de Paul Caussy, à Haguenau, ferme ses portes pour cause de conflit.  
1702 De 1702 à 1704, Jean Baptiste Bousquet n'est pas présent aux baptêmes de trois de ses neveux dans le midi. Sans doute est-il à Quimper ?    
1704 Naissance de Pierre Bellevaux à Druy dans la Nièvre le 10 octobre, fils de Philippe (marchand) et de Claudine Serrurier.  Le 5 juin à Marly, près de Metz, mariage de Paul Caussy avec Françoise Pralon qui lui a donné un fils en 1793.  
1705

Jean Baptiste Bousquet ne peut régler la totalité de la dot de sa fille aînée Marguerite... qui s'est mariée en 1700. La fortune n'est pas là !

Le 31 janvier, c'est le gendre de Jean Baptiste Bousquet (Sans doute à Quimper) qui enregistre son billet de dettes chez le notaire de Saint-Zacharie.

Par procuration à sa mère, Jean Baptiste Bousquet cède une terre à vigne à son gendre.

   
1706

Jean Baptiste est qualifié de "terrailler" sur le contrat de mariage de sa fille Magdelaine. Pas de faïence, donc.


A Locmaria, le 18 janvier, Pierre Bousquet est témoin au mariage d'Hervé Lharidon, matelot, et de Louise Piriou. Le 4 février, il est parrain de la fille de Mathieu Lannes et Mauricette Grossin et de nouveau témoin au mariage entre François Lez et Louise Jacq. Il est de retour à Marseille en fin d'année. Il est probable qu'il effectue depuis quelques années de fréquents voyages à Quimper et réalise des tests de faïence dans le four de son père.


Charles Bousquet signe un registre de baptême le 4 février. Il est parrain le 28 mars de Charles Corentin Leprovost et le 15 octobre de Charlotte Vivarch. L'intégration des Bousquet est rapide. 

   
1707 Le 13 septembre, Pierre Bousquet règle ses affaires à Marseille "étant sur le point d'aller faire un voyage en Bretagne".
Il est témoin de mariage à Locmaria le 18 octobre, avec son père Jean Baptiste et son frère Charles.
A Rouen, Paul Caussy implante une première fabrique de faïence.  
1708

Naissance et baptême le 6 avril à Locmaria de Marie Jeanne Bousquet, fille de Pierre Bousquet et d'Elizabeth Elet. Son parrain est son aïeul, Jean Baptiste Bousquet.


A Quimper, le 19 avril, troisième mariage de Jean Baptiste Bousquet avec Corentine Benoîst, veuve de Michel Gogola, soldat mort au siège de Gibraltar trois ans plus tôt. Le couple n'aura pas d'enfant.


Le 12 juillet, Pierre Bousquet acquiert une grande maison bourgeoise avec jardin dans l'enclos du Stivel. Il la paye comptant, obtenant la quittance de vente dès le lendemain. Le premier four à faïence est édifié à l'automne.


Le 4 août, Jean Baptiste Bousquet parraine la fille de Louis Le Belec.


Décès, le 8 décembre, dans la maison de Rome, de Jean Baptiste Bousquet. Son jeune fils Charles est émancipé le 19 décembre pour éviter l'inventaire de conservation d'intérêts de mineur et reprend la fabrique de poteries et pipes de son père. 

   
1709 Décès, à Saint-Zacharie, de Marguerite Artufel, mère de Jean Baptiste Bousquet.
Naissance, à Locmaria, de Marie Elizabeth Bousquet, seconde fille de Pierre Bousquet et d'Elizabeth Elet. 
Découverte de la porcelaine dure en Saxe par Böttger qui emploie du kaolin.  
1710 Mariage de Charles Bousquet avec Marie Le Saux, le 5 mai, en l'église Saint Corentin de Quimper. Elle lui donnera cinq enfants :
Jean Marie, né le 27 juin 1711
Jean François, né le 28 octobre 1712 et décédé le 7 décembre 1715
Marie Louise, née le 11 octobre 1713 et décédée le 28 novembre 1715
Jacques François, né le 2 mars 1715 et décédé le 13 février 1716
François, né le 6 juillet 1716
Un projet visant à concurrencer la fabrique de pipes et poteries de Charles n'aboutit pas.
Charles est témoin lors du remariage de sa mère, Corentine Benoist, le 24 février en l'église Saint Mathieu de Quimper.
Françoise Pralon est marraine à Saint-Sever. Les Caussy sont à Rouen, sans doute depuis 1707.
Découvertes de gisements de kaolin près de Meissen en Allemagne.
 
1711 Premier inventaire après décès connu. Sur la paroisse de Saint-Mathieu à Quimper : une vierge, deux pots à fleurs et trois plats.    
1713 Naissance de Jean Baptiste François Bousquet, premier fils de Pierre Bousquet et d'Elizabeth Elet.
Charles Bousquet est qualifié de marchand potier sur un acte de baptême.
   
1715 Pierre Bousquet est parrain d'une fille de Joseph Le Hayar et d'Anne Morel.     
1716 Naissance de Madeleine Louise, troisième fille de Pierre Bousquet et d'Elizabeth Elet. L'enfant décède le 10 juin suivant.
Le 29 mars, Charles Bousquet s'étend avec l'achat d'une partie de la propriété de Maison Rouge, au bord de l'Odet.
Paul Caussy érige sa seconde fabrique de faïence brune à Rouen, rue Saint-Sever.
Rouen compte alors 8 ou 9 fours. 
 
1717 Le 1er février, Marie Jeanne Bousquet est marraine chez des voisins et amis, à moins de neuf ans. Figurent aussi sur l'acte son père Pierre ainsi que son oncle et sa tante : Charles Bousquet et Marie Le Saux.
Marie Jeanne est de nouveau marraine d'un petit Guillaume Héloury le 10 octobre.
Charles Bousquet est qualifié de "potier et faïencier". Sans doute a-t-il rejoint la faïencerie de son frère Pierre et travaillent-ils tous les deux ensemble ?
La maison de Rome, première maison "historique" de Jean Baptiste Bousquet, est louée à une autre famille.
   
1719 Acquisition d'une maison dotée d'une cour par Pierre Bousquet. Paul Caussy édifie un second four dans sa faïencerie et un atelier de faïence blanche et peinte.
Seule celle de Louis Poterat en possède déjà deux à cette époque à Rouen.
Le 2 décembre, mariage de son fils Pierre Paul Caussy avec Françoise Lamaury, née à Lyons-la-Forêt le 29 mars 1693.
 
1720 Charles Bousquet, retourné en voyage en Provence, y meurt de la peste. Aucune trace ultérieure de sa femme, et de ses deux fils survivants, en Bretagne.
La manufacture dispose de trois fours "à gril" (Appelés "fours de Rouen" dans le manuscrit de Caussy) : un de 15 et deux de 25 m3. 
La manufacture de Quimper rivalise, en capacité de production, avec la plus grande manufacture de Rouen.  
1721 Pierre Bousquet achète à Jean Védy la propriété de Bourg-lès-Bourg (ou Bourliboux) de l'autre côté de l'Odet, où accostent les bateaux marchands. Elle se compose de deux maisons, un magasin, deux petites crèches et un jardin. Charles-François Hannong crée une faïencerie à Strasbourg.  
1722 Le 15 mai, Pierre Bousquet achète la maison de Poul ar Gouy, en la rue du Stivel, qu'il transforme et agrandit. Il la paye en échange d'une rente à vie à Thomas Jouin et Hélène Jacq, son épouse.
Le 2 novembre, Pierre Bousquet reprend à son compte l'achat de la Maison Rouge que son frère Charles, décédé, avait acquise en 1716. La maison est louée pour 75 livres par an.
Pierre Bellevaux est parrain à Rouen.  
1723   Edit royal : nul ne peut bâtir un four sans la permission du roi.  
1724 Pierre Bousquet achète le 30 avril à Julien Etesse et sa femme Marie Morel, le complément de la maison partiellement acquise en 1719.
Louis La Rosse est parrain du fils de Louis Le Béchennec, un de ses collègues chez Bousquet. 
Naissance à Rouen de Pierre Clément Caussy, fils de Pierre Paul et petit-fils de Paul, le 22 novembre.
Charles-François Hannong fonde une seconde faïencerie à Haguenau. 
 
1725 Décès de Jean Provost, journalier de la poterie de Locmaria.    
1726   Pierre Paul Caussy quitte parents, femme et enfants à Rouen et s'établit à Genève.   
1727 Jean Baptiste François Bousquet, seul fils de Pierre, décède le 13 avril, à 14 ans.    
1728   En avril, Pierre Paul Caussy embarque à Lorient pour la Louisiane. Il est financé par la Compagnie des Indes qui lui avance de l'argent et lui garantit le monopole. Il a comme associé Laurent Boissier, fils d'un faïencier de Montpellier.
En octobre, Paul Caussy constitue avec sa bru une société pour l'exploitation de la faïencerie.
 
1729 Le 15 février, naissance de Guillaume Eloury, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez.
Mariage de Louis La Rosse et de Marie Reine Emelin le 3 octobre.
   
1730 Naissance d'André Eloury, le 13 mai, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez. Pierre Bellevaux, sur un document d'archives de Nevers est qualifié de "marchand faïencier demeurant actuellement près de Quimper".  
1731 Marie Jeanne Bousquet, fille ainée de Pierre Bousquet et d'Elizabeth Elet, se marie le 28 janvier à Locmaria avec Pierre Bellevaux, marchand faïencier venu de Rouen, originaire de Druy (Nièvre). Rare signature, peu maîtrisée, d'Elizabeth Elet sur le registre. 

Le 24 juin, décès de Paul Caussy. A Rouen, 22 fours sont consacrés à la faïence.


Mariage à Paris d'Edme Serrurier, oncle de Pierre Bellevaux.Il fonde dans la capitale une manufacture, rue de Charenton.


A Lunéville, Jacques Chambrette obtient ses lettres de franchises (permis de fabriquer). 

 
1732

Naissance, le 3 avril, de François Eloury, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez.


Le 16 mai, Pierre Bousquet achète l'enclos du Parc La Vallée et transforme les deux étables en une maison.

Paul et Balthazar Hannong succèdent à leur père à la tête des faïenceries de Strasbourg et Haguenau.


A Rouen, retour de Pierre Paul Caussy de la Nouvelle-Orléans. Il reprend la manufacture familiale. 

 
1733

Le 29 janvier, naissance de Jean Baptiste Bellevaux, fils de Marie Jeanne Bousquet et de Pierre Bellevaux. Elizabeth Elet est marraine de son petit-fils. L'enfant décède rapidement le 9 novembre 1734.

Naissance, le 12 mai, d'Alexis Paul, fils de René Paul et de Marie Luguern, frère de Marie Jeanne qui épousera François Eloury et sera la mère de Guillaume. Alexis sera marin toute sa vie et décédera le 13 avril 1816.


Louis La Rosse décore, à la Grande Maison, l'Intron Varya Ros Peden.

   
1734 La cadette des Bousquet, Marie Elizabeth, épouse le 24 février Pierre Bérardier, marchand de vin et de grains, venu de Saint-Etienne.
Naissance, le 1er mars, de Marie Jeanne Bellevaux, fille de Marie Jeanne Bousquet et de Pierre Bellevaux.
   
1735 Le 25 février, naissance de Marie Elizabeth Bellevaux, fille de Marie Jeanne Bousquet et de Pierre Bellevaux. Elle décède jeune.
Le couple Bousquet afféage le 12 octobre à la prieure de Locmaria la maison du four à pain banal par un capital et une rente à perpétuité. Le four banal, dont s'occupait son père, est déplacé ailleurs. Les Bousquet peuvent désormais réaliser dans cette maison les aménagements qu'ils veulent.
Décès de Mathias Rondil, journalier de la poterie de Locmaria. 
   
1736 Les Bousquet achètent une nouvelle maison le 16 janvier. Elle jouxte la maison de l'ancien four banal acquise l'année précédente. Sur ces deux acquêts de 1735 et 1736, Pierre Bousquet reconstruit une grande maison, appelée "Maison de la Fontaine", qu'il destine, entre autres, à des boutiques d'exposition.
Le 16 janvier, naissance à Locmaria de Marie Jeanne Paul qui épousera François Eloury vingt ans plus tard.
Le 25 juillet, naissance de Jacquette Eloury, fille de Guillaume et de Jeanne Le Calvez.
Pierre Paul Caussy entame la rédaction d'un traité technique, le fameux "Art de la fayence" des Caussy qui s'achève en 1747.  
1737 Naissance de Pierre Jean Marie Bellevaux, fils de Marie Jeanne Bousquet et de Pierre Bellevaux, le 22 février.
Pierre Bousquet acquiert un verger de 45 ares sur le territoire de Rosmaria. 
Jean Colin établit à Nantes une faïencerie qui fermera ses portes en 1744.
Création de la faïencerie de Sinceny, dans l'Aisne.
 
1738 Par vente à la bougie, le 14 novembre, Pierre Bousquet achète le manoir et le pré de Rosmaria. Sans doute pour ses vieux jours mais les décès successifs de sa fille et de son gendre en décideront autrement.
Du coup, il loge des domestiques qui s'occupent de cette maison comme d'une ferme (Huit vaches au recensement de 1749) et assurent ainsi un approvisionnement en lait, viande, fruits, cidre...
Le 7 novembre, naissance d'Etiennette Eloury, fille de Guillaume et de Jeanne Le Calvez.
Joseph Olérys et Jean-Baptiste Laugier créent une faïencerie à Moustiers.   
1739 Le 23 juin, Pierre Bousquet achète un verger et un jardin situés près de la fontaine de Locmaria.  Jean Louis Campion, ouvrier de Bousquet, demande à s'établir à Rennes mais décède avant d'y être parvenu.   
1740 Décès, le 27 septembre, de Marie Jeanne Bousquet, à la suite de ses dernières couches.
Le 21 avril, Pierre Bousquet achète les jardins et la maison en ruine nommé "La Folie". Il y stockera surtout le bois indispensable aux fours, en l'écartant des autres bâtiments pour prévenir les risques de propagation d'incendie.
Le 8 décembre, naissance de Marie Yvonne Eloury, fille de Guillaume et de Jeanne Le Calvez.
Le 10 novembre, décès de Françoise Pralon, veuve de Paul Caussy.  Arrêté du 16 août interdisant l'entrée en France des produits anglais.
Crue de la Seine qui inonde les faïenceries rouennaises. 
1742 Pierre Bellevaux est salarié de son beau-père pour 600 livres par an. Les meilleurs ouvriers reçoivent sans doute annuellement un peu plus de 200 livres. Il est vraisemblablement contremaître ou directeur mais pas le dirigeant de la manufacture. Il loge chez ses beaux-parents avec ses deux enfants mineurs.
Décès de Guillaume Héloury, journalier travaillant à la poterie.
Cabale des peintres chez Caussy à Rouen.   
1743 Le 28 janvier, décès de Pierre Bérardier, époux de Marie Elizabeth Bousquet.
A Locmaria, le 15 juin, décès de Pierre Bellevaux, veuf de Marie Jeanne Bousquet.
Le 4 juillet, Pierre Bousquet obtient la tutelle, la garde et l'administration des biens de Pierre et Marie Jeanne Bellevaux, ses deux petits-enfants.
Jean Brunou, ouvrier à la poterie, décède le 1er juillet.
En septembre, l'Intendant de Bretagne indique qu'il n'existe aucune autre manufacture de faïence que celle de Quimper en sa province.   
1745 Pierre Bousquet se voit adjuger, le 14 mai, trois maisons et trois courtils sur Locmaria, issus des biens de Jean Le Nader, décédé l’année précédente au service du roi. Il y loge principalement des familles d'ouvriers.
En novembre, décès de Jean Sibiril, journalier travaillant à la poterie, habitant en sa maison rue Basse à Locmaria.
   
1746 Pierre Bousquet achète le 5 août aux enchères un bien en déshérence (refusé par les successeurs). Il s'agit d'une maison avec jardin ayant appartenu à l'un de ses ouvriers, Jean Sibiril.     
1747 Pierre Bousquet s'adjoint un nouveau directeur : Pierre Clément Caussy, fils de Pierre Paul Caussy, faïencier de Rouen. Première faïencerie de Malicorne dans la Sarthe fondée par Loiseau, ancien ouvrier de Saint-Christophe-sur-le-Nais, qui obtient son privilège.   
1748 Le 27 mai, Pierre Bousquet prend à bail pour neuf ans et 75 livres de rente, une partie de la terre de Poulguinan, en Locmaria.
Le 28 octobre, décès de Louis La Rosse.
Demande du Sieur Clément Nicolas Emmerel pour l'établissement d'une faïencerie à Rennes. Il fait faillite et s'expatrie quatre ans plus tard. La manufacture est rachetée par quatre associés.
Naissance de Villeroy et Boch à Audun-le-Tiche.
Le 18 octobre, le traité d'Aix-la-Chapelle met fin à la guerre de succession d'Autriche.
1749 En juillet, Pierre Bousquet sollicite du Roi, pour lui et ses héritiers, un privilège pour la fabrication sur la Bretagne de faïence et de pipes à fumer, se plaignant de l'installation sans autorisation d'autres manufactures dans la région. Elle n'aboutira pas, les enjeux et les soutiens étant trop importants, notamment à Rennes.
Décès de Pierre Bousquet le 19 septembre. Il était né en 1673. Les Bellevaux reçoivent la manufacture (environ 45 employés) et ses dépendances et les Bérardier les autres acquisitions foncières.
Inventaire effectué au décès de Pierre Bousquet : 7 519 pièces en grès, terre cuite (dont 960 pipes), terre vernissée, brun, faïence... et 18 Vierges.
Mariage de la fille de Pierre Bellevaux, Marie Jeanne Bellevaux, avec Pierre Clément Caussy, peintre sur faïence de Rouen. 
A Quimperlé, Louis Béchennec et ses fils Jacques et Yves, tous ouvriers de Pierre Bousquet, installent un atelier de poterie sur la trêve de Saint-David de Rédéné et le transforment vite en faïencerie qui produit faïence, poterie et pipe.
A Rennes, requête du parisien François Alexandre Tutrel pour créer une faïencerie. L'année suivante, les Etats de Bretagne lui accordent un prêt de 12 000 livres sans intérêt sur 10 ans.
A Moustiers, Joseph Fouque s'associent dans une faïencerie avec Jean-François Pelloquin.
La faïencerie de Lunéville obtient le titre de "Manufacture Royale". 
Le comte de Buffon démarre sa monumentale Histoire Naturelle. 
1750   En février, décès de la sœur de Pierre Clément Caussy.  
1751 Naissance de Guillaume Dumaine à Ger (50).
Le 8 juin naît Marie Elizabeth Françoise Perrine Caussy, fille de Pierre Clément Caussy et de Marie Jeanne Bellevaux.
   
1752   Leroy de Montillier & Compagnie crée une nouvelle faïencerie à Nantes. Une seconde est créée par les sieurs Cacault et Mazure.   
1753 Décès, le 2 février, d'Elizabeth Elet, femme de Pierre Bousquet. Partage de la faïencerie entre les petits-enfants. Les Bellevaux reçoivent la manufacture et ses dépendances mais Pierre laisse la manufacture à sa sœur Marie Jeanne contre une rente foncière de plus de 700 livres par an, tout en restant habiter à la Grande Maison. Les Bérardier héritent de terrains et maisons.
Décès en juillet de Marie Elizabeth Bousquet, veuve Bérardier.
Mariage, le 22 octobre, de Guillaume Eloury, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez et peintre chez Caussy, avec Laurence Pouliquen, fille d'un pêcheur de la rue Basse à Locmaria. Ils auront quatre héritiers (Laurence, Grégoire Joseph, Gabriel et Louise) sur 8 enfants.
En octobre, décès de Paul, frère aîné de Pierre Clément Caussy, à son poste de curé de Saint-Didier, au diocèse d'Evreux.
A Rouen, conflit salarial des peintres.
 
1754 Pierre Jean Caussy, second enfant de Pierre Clément Caussy et de Marie Jeanne Bellevaux, voit le jour le 22 décembre. Il décède moins de deux ans plus tard.  Une troisième faïencerie est créée à Nantes par le sieur Arnault.  Reprise des combats aux Amériques entre Français et Anglais. 
1755 Le 29 septembre, mariage d'André Eloury, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez, avec Marie Josèphe Ollivier. A Nevers, douze manufactures sont recensées.  
1756 Pierre Clément Caussy acquiert le 30 juillet un terrain entre la rue Basse et la rue Haute, édifié d'une maison en ruine.
Le 11 octobre, mariage de François Eloury avec Marie Jeanne Paul. 
   
1758 Le 6 mars, Pierre Clément Caussy achète la maison, vergers et dépendances de Marie Morel, qui jouxte l'acquisition de 1756.
Il construit deux fours à gorge de 45 m3 (dits provençaux), plus rentables, en remplacement des anciens fours. 
Jacques Chambrette obtient, le 3 janvier, la permission d'édifier à Saint-Clément une nouvelle faïencerie, en plus de celle de Lunéville.  
1759 Pierre Clément Caussy remplace le troisième et dernier four à gril par un four à gorge de 21 m3.
Le 15 juin, naissance de Marie Antoinette Caussy, troisième enfant de Pierre Clément Caussy et de Marie Jeanne Bellevaux. Elle décède deux ans plus tard.
Décès de son épouse, Marie Jeanne Bellevaux, le 13 juillet. La manufacture appartient aux 3/4 à ses filles et à lui pour le dernier quart.
L'inventaire après décès annonce environ 70 personnes employées pour un stock de 70 000 pièces en faïence à vendre, 12 000 pièces en cours et 220 000 pipes. On y remarque 1 300 bénitiers et 641 Vierges.
Décès à Rouen, le 24 juin, de Françoise Lamaury épouse de Pierre Paul Caussy et mère de Pierre Clément Caussy. Elle possède la faïencerie familiale et son fils est son seul héritier.   
1760 La manufacture de la Grande Maison est mise en vente mais obtient un prix dérisoire. Voyant sa ruine, Pierre Clément Caussy la rachète in extremis pour 30 000 livres (elle en valait plus de 150 000 !).
Décès le 21 juillet de                        Caussy, fille de Pierre Clément.
André Eloury, tourneur chez Caussy, tente de fonder son propre atelier mais décède en mai 1761.
Le 13 octobre, mariage de Marie Yvonne Eloury, fille de Guillaume et de Jeanne Le Calvez, avec Yves le Bras.
Ne trouvant pas d'acquéreur, Pierre Clément Caussy fieffe sa manufacture rouennaise pour 800 livres par an, une misère...  
1761 Remariage de Pierre Clément Caussy avec Jeanne Josèphe Boucher en l'église de saint Mathieu, le 8 janvier.
Le 5 mars, décès d'André Eloury, fils de Guillaume et de Jeanne Le Calvez et époux de Marie Josèphe Ollivier. 
   
1762 Naissance, le 29 octobre, de Pierre Thomas Caussy, fils de Pierre Clément Caussy et de Jeanne Josèphe Boucher.
Remplacement du moulin à couleurs, actionné par un cheval, par un moulin à eau.
Décès de Pierre Paul Caussy, fils de Paul Caussy.
Joseph Hannong dirige les faïenceries familiales de Strasbourg et Haguenau.
Vers 1762-64, le notaire Jean-François Sta implante la première faïencerie de Desvres.
La France cède la Louisiane et le Canada. 
1763 Naissance de Guillaume Eloury, fils de François et de Marie Jeanne Paul.

Décès d'un des frères Béchennec, Jacques, à Quimperlé. Sa veuve s'associe avec Yves et des financiers pour exploiter les manufactures de Penerven et de Quimperlé.


En avril, décès de Charles Framboisier qui s'était porté acquéreur de la faïencerie de Pierre Clément Caussy à Rouen. 

 

Création de la manufacture de Moyen (54) par la famille Chambrette, propriétaire de la faïencerie de Lunéville.

 
1764 En novembre, Pierre Clément Caussy obtient du duc de Penthièvre le féage des terres bordant les deux rives de l'Odet. Il projette d'y planter une forêt.     
1765 Naissance, le 6 août, de François Marie Caussy, fils de Pierre Clément Caussy et de Jeanne Josèphe Boucher.  La société Béchennec est dissoute. Les financiers gardent la manufacture de Penerven et Yves conserve celle de Quimperlé, avec sa belle-sœur.
Découverte, près de Limoges, d'un gisement de kaolin pour la porcelaine.
 
1766     La Lorraine est rattachée au royaume de France.
1767 Naissance, le 5 avril, de Joseph André Eloury, fils de François et de Marie Jeanne Paul.    
1768 Décès des deux fils de Pierre Clément Caussy : Pierre Thomas et François Marie.
Arrêt du Parlement accordant à Caussy "la liberté de vendre journellement dans toute la province par les agents de la manufacture et ses correspondants".
En date du 15 novembre, Antoine Jean Joseph De la Hubaudière est nommé ingénieur en second des Ponts et Chaussées à Quimper. Il y arrive début décembre.
Découverte d'un gisement de kaolin à Saint-Yrieix-la-Perche, près de Limoges, permettant de fabriquer de la porcelaine dure.   
1770 Pierre Clément Caussy sollicite du Roi un privilège pour fabriquer de la porcelaine à Quimper. Il emploie alors 80 salariés. Le 18 octobre, décès d'Yves Béchennec à Quimperlé.  
1771

Marie Elizabeth Caussy, fille de Marie Jeanne Bellevaux et de Pierre Clément Caussy, épouse, le 14 octobre, Antoine Jean Joseph De la Hubaudière, natif de Parcé (35), ingénieur en second des Ponts-et-Chaussées au département de Quimper depuis 1768.


Création de la société Caussy - De la Hubaudière. Environ 80 employés. Marque CH ?


Naissance à Quimper, le 15 février, de Marie Françoise Séhou qui épousera Guillaume Dumaine en 1784.

Création de la première manufacture de porcelaine de Limoges sous les auspices de Turgot.   
1772

La société Caussy - De la Hubaudière acquiert, le 19 février, la maison formant l'angle de la rue du Stivel et de la rue Basse, dans l'enclos de la Folie.


Naissance de Clément De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy. 

   
1773

La société Caussy - De la Hubaudière entreprend " la construction d'un hangar ou magasin couvert sur le terrain de la Folie".


Naissance de Jean-Marie De la Hubaudière, second fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy. 

   
1774   La manufacture de porcelaine de Limoges est protégée par le comte d'Artois et utilise ses initiales CD jusqu'à sa fermeture en 1796.   
1775 Naissance de Joseph De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.     
1776

Pierre Clément Caussy délègue de plus en plus la direction à sa fille et à son gendre... tout en gardant un œil sur l'affaire. Marque HCO ?


Naissance d'Elizabeth De la Hubaudière, première fille d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy. 

   
1777 Antoine De la Hubaudière quitte son service aux Ponts-et-Chaussées.     
1778

Naissance de Denis Henry De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.


Marché passé avec l'arsenal de Brest le 6 juin pour la fourniture "de la faïence et de la poterie nécessaires au service des hôpitaux et des vaisseaux".


François Eloury, frère de Guillaume et d'André, et ouvrier chez Caussy, établit un atelier de poteries et pipes dans la maison de sa femme, Marie Jeanne Paul.

   
1779

Le couple De la Hubaudière achète une prairie à Penanguer.
Nouveau marché passé avec l'arsenal de Brest le 6 septembre pour "la fourniture des vases de grès nécessaires pour les hôpitaux et les services du port".


Arrivée probable de Guillaume Dumaine, potier normand (Sans doute pour le grès).


Pierre Clément Caussy obtient, pour ses ouvriers, l'exemption du service de milice des garde-côtes.


Décès de François Eloury le 20 octobre. Sa veuve Marie Jeanne Paul poursuit l'entreprise avec 7 enfants à charge. François n'a jamais produit de faïence a priori. Son inventaire indique un four de potier et trois tours : pour lui, pour son fils Guillaume et pour Alain Frobolot. Pas de matières à peindre.

Jean-Gaspard Féraud et Joseph-Henry Berbegier fondent une faïencerie à Moustiers.  
1780


Marie Jeanne Paul débauche en février un cousin, ouvrier chez Caussy, ce qui donnera lieu à un procès avec la faïencerie. Démarrage d'un four à grès.


Le 31 octobre, Marie Jeanne Paul s'assure d'un approvisionnement en terre à poterie au lieu-dit Lan Roz Bihan en Ergué-Armel. Le grès est stratégique car il permet la conservation des aliments. 

Vers cette date, fermeture des manufactures Hannong de Strasbourg et Haguenau.   
1781 Naissance d'Etienne Marie De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.    
1782

Décès de Pierre Clément Caussy, né en 1724.


Naissance de Noël Julien De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.


Décès d'Etienne Marie De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.


Un ou deux membres de la famille Eloury, qui travaillaient chez Caussy - De la Hubaudière, rejoignent Marie Jeanne Paul et son fils Guillaume Eloury. Elle achète une vieille maison contigüe à la sienne, l'abat et la réédifie pour prolonger la sienne.

   
1783

Marie Jeanne Paul se rend propriétaire d'une bâtisse près de son four. Au total, elle acquiert rapidement cinq maisons le long de la rue Basse, bordant le jardin de son four.


Guillaume Dumaine constitue une société avec Etienne Perret, autre ouvrier de la Grande Maison, pour ouvrir une faïencerie à Quimperlé. 

Vers 1780, Guillaume Dumaine, ouvrier chez Caussy à Locmaria, fonde une manufacture à Quimperlé de 1783 à 1789.


A Moustiers, Joseph Fouque rachète la fabrique des Clérissy. 

 
1784

Guillaume Dumaine épouse Marie Françoise Séhou de Lamant.


Naissance d'André Catherine Claude De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy. 

Rachat de la manufacture de Limoges par la manufacture royale de Sèvres.  
1785

Marie Elizabeth Caussy et Antoine De la Hubaudière fondent une manufacture de grès.


Le 15 juillet, renouvellement pour 6 ans des marchés passés avec l'arsenal de Brest.


La Boussole, vaisseau d'exploration de Monsieur de la Pérouse, embarque des faïences et des grès de Locmaria. 

   
1786

Le 10 janvier, en la cathédrale Saint-Corentin, mariage de Guillaume Eloury, fils de François Eloury et de Marie Jeanne Paul, avec Louise Félixe Lefranc, majeure (plus de 25 ans). Elle est fille de noble homme Nicolas Marie Lefranc, correspondant de la commission intermédiaire des Etats de Bretagne, et de feue Demoiselle Catherine Kerhervé.


Naissance d'Antoine Jean Joseph De la Hubaudière, fils d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy. 

  Traité de commerce avec l'Angleterre.
1787

Décès de Pierre Jean Marie Bellevaux, frère de Marie Jeanne Bellevaux, épouse Caussy. Il sera resté célibataire.


Décès de Marie Jeanne Paul.


Naissance de Nicolas Marie Guillaume Eloury, fils de Guillaume et de Louise Félixe Lefranc, le 27 novembre.

Achat de la manufacture de Moyen (54) par la famille Curé Lacroix de Rambervillers.  
1788

Environ 100 employés chez HB.


Guillaume Eloury obtient l'accord pour fabriquer de la faïence dans l'atelier de son père. Il édifie un second four.

   
1789

Guillaume Dumaine fait faillite à Quimperlé, revient à Locmaria et embauche un ou deux ans chez Eloury.


La faïencerie de la Grande Maison emploie 90 à 100 personnes : hommes, femmes et enfants.

   
1790 Vers juin, à Landerneau, naissance de Victoire Taylor qui épousera Jean-Marie De la Hubaudière en 1810.  A Nevers, cinq faïenceries ferment.  En grande partie grâce au lobbying et à l'influence des faïenciers, Quimper devient chef-lieu provisoire du département du Finistère, en concurrence avec Landerneau. Cette dernière deviendra chef-lieu en 1793, les quimpérois étant soi-disant trop proches des Girondins mais la cité de saint Corentin récupère définitivement son titre en 1794.
1791

L'autorisation est donnée à Guillaume Dumaine d'installer un four à grès dans le jardin de la maison de sa femme, Marie Françoise Isabelle Séhou, à Locmaria.


Antoine De la Hubaudière est élu conseiller municipal de Quimper, puis adjoint au Maire.


Le 9 janvier, en Ergué-Armel, naissance de Marie Marguerite Hostiou qui épousera Joseph De la Hubaudière en 1815.


Naissance d'Hélène Thérèse Eloury qui épousera Charles Porquier, négociant en vins, en 1814.


Naissance de Julie Jeanne Perrine Marie De la Hubaudière, fille d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy.

  Locmaria est rattaché en partie à Quimper en mars.
1792 Clément De la Hubaudière, fils aîné d'Antoine et de Marie Elizabeth Caussy, et qui ne sera jamais faïencier, est admis à l'Ecole Polytechnique... qui n'ouvrira qu'en 1794...sans lui !    
1793

Naissance de Marie Louise Renée Dumaine, fille de Guillaume Dumaine et de Marie Françoise Séhou, le 8 mai.


Naissance, le 21 octobre, de Guillaume Charles Fortuné Eloury, fils de Guillaume et de Louise Félixe Lefranc. Il sera architecte, manufacturier et maire de Quimper de 1832 à 1836.

le 17 juin, partage de la succession Eloury. La manufacture dispose de deux fours et d'un moulin à vernis (Pas de moulin "à couleurs" a priori. Donc pas encore de faïence peinte ?).

   
1794

Le 30 mars, décès de Marie Yvonne Eloury, fille de Guillaume et de Jeanne Le Calvez, épouse d’Yves Le Bras.


Décès d'Antoine De la Hubaudière, assassiné par les Chouans en mai à Parcé (35).

   
1795 Naissance de Reine Eloury, fille de Guillaume et de Félixe.    
1798 Marie Elizabeth Caussy, veuve De la Hubaudière, fonde une société de négoce :Vve De la Hubaudière et fils avec ses deux fils aînés. Rien à voir avec la faïence. Charles Régnier et Pierre-Joseph Boch fondent la faïencerie de Longwy.  
1799 Le 11 novembre, mariage de Joseph André Eloury, fils de François et de Marie Jeanne Paul, avec Marie Laurence Marquer.    

 Retour vers le XVII ème siècle

 Vers le XIX ème siècle

Actualités

Actualités

Actualités

Les dernières infos

Histoire

Histoire de la faïence

Histoire

Frise historique

Ouvrages

Ouvrages

Ouvrages

Liste des ouvrages sur les faïences

Statuettes

Statuettes

Statuettes

Informations sur les statuettes

Galerie